La bataille d'Uhud partie 1


La bataille d'Uhud partie 1

Accueil > Blog au coeur du hajj > Non classe > La bataille d'Uhud partie 1

contexte de la bataille d'Uhud Ouhoud
  • 05/05/2021
  • Non classe

Neuf mois après la bataille de Badr, la bataille d'Uhud a eu lieu en l'an 3 de l'hégire. Elle s'appelle de cette manière car cela correspond au mont Ouhoud (ou Uhud). Ce dernier se situe à 3 kilomètres de Médine au nord. La bataille d'Ouhoud se déroule la journée du 7 du mois de chawal juste après le ramadan.

 

Le contexte de la bataille d'Uhud

 

La bataille de Badr est vécue comme une grande honte, un déshonore pour les Qorayshites. Ils ne supportent pas cette défaite et ils veulent se venger.

 

Ce fut une honte car le camp mecquois a perdu plusieurs hommes dont des notables de premier ordre dont leur chef Amr ibn Hisham (Abou Jahl).

 

Abou Sufyan est devenu le chef des mecquois suite à cet événement où plusieurs dirigeants sont décédés. Lui et les mecquois voulaient lancer un raid contre la ville de Médine directement. Pour cela, il fallait préparer un plan de bataille qui n’échouera pas. Pour financer cette campagne militaire, il a été décidé de recourir aux bénéfices tirés de la caravane qui avait été sauvée de la bataille de Badr. Le Coran mentionne cet aspect dans la sourate Le Butin (Al Anfal) à l'ayat 36 :  « Ceux qui ne croient pas dépensent leurs biens pour éloigner (les gens) du sentier d’Allah. Or, après les avoir dépensés, ils seront pour eux un sujet de regret. Puis ils seront vaincus, et tous ceux qui ne croient pas seront rassemblés vers l'Enfer. »

 

Entre ces 2 batailles, il y a eu plusieurs escarmouches dont en internes à Médine. La voie commerciale pour remonter vers le nord en Syrie était devenue difficile car il fallait passer près la place forte des musulmans. Ces derniers pouvaient se déplacer et envoyer une expédition contre les caravanes. Ce qui inquiéta les mecquois. Ils ne pouvaient plus tolérer cet état de fait. Il fallait réagir.

 

La préparation chez les mecquois

 

Les Quraychites cherchent à rallier d'autres tribus. Ils envoyèrent des messagers pour les convaincre. Ils ont eu le retour de 2 tribus les Kinana et les Tihama. Ils sont rejoints par des bédouins du désert en l'occurrence les Ahabich. Les mecquois lançaient aussi une campagne de propagande contre les musulmans. Ils employaient des poètes pour répandre un discours haineux contre les musulmans. On peut citer les poètes Abou Azza et Abd Manaf.

 

Pour remporter cette campagne, les Qurayshites prennent 15 femmes pour encourager les hommes à se battre le plus sérieusement possible. Ils ont mis les moyens pour cette expédition. En effet, 3000 hommes sont mobilisés dont 700 équipés de cottes de mailles. La cavalerie est composée de 200 montures. 3000 dromadaires sont amenés durant cette opération. Abou Sufyan est le chef militaire de cette excursion. Le commandant de la cavalerie est Khalid ibn d'Al Walid.

 

La préparation chez les musulmans

 

Suite à la nouvelle de cette expédition, le Prophète Mohamed saws réunit les Ansars et les Mouhajirouns pour décider des mesures à prendre. Médine est mis en état d'alerte maximum où tout homme est armé. Des patrouilles se relaient dans les endroits stratégiques de la ville. Les voies d'accès font particulièrement l'objet d'attention pour éviter tout assaut de l'ennemi. 

 

Pour établir une stratégie de défense, une achoura ou consultation fut planifiée. Il fallait choisir la meilleure position face à cette menace. Le Prophète Mohamed saws eut un rêve qu'il partagea : « Par Allah ! J'ai vu en songe, et j'invoque Allah pour que ce soit un rêve de bon augure, des vaches tuées ainsi qu'une rainure à la pointe de mon sabre, et je me suis vu pénétrer ma main dans une armure compacte. »

 

L'explication est que des musulmans tomberaient au champ de bataille et qu'un proche du Prophète saws serait parmi eux. Médine représentait l'armure. C'est pourquoi, le Prophète saws a conseillé de combattre dans Médine même. Mais la fougue de certains musulmans voulaient en découdre vraiment avec les mecquois pour leur donner une bonne correction. Ces derniers voulaient combattre hors de la ville. C'est cet avis en ressortit majoritaire et elle fut retenu.

 

Pourtant d'autres compagnons ont réprimandé certains pour avoir fait pression sur le Prophète. Ils réclamèrent que le Prophète revienne sur sa décision et de choisir sa première position. Ainsi ils ont dit au Prophète : « O envoyé d'Allah, nous n'aurions pas dû te contrarier. Décide selon ton souhait. Si tu préfères rester à Médine, nous resterons avec toi. » Le Prophète répliqua : « Il n'appartient pas à un prophète d'enlever son armure une fois qu'il l'a revêtue, tant qu'Allah n'a pas tranché entre lui et l'ennemi » (rapporté par Ahmad). Il voulait par là respecter l'avis majoritaire de la consultation.

 

L'armée musulmane comptait 1000 hommes dont 100 équipés de cottes de mailles. Seules 50 montures faisaient partie du groupe. Il s'avérerait qu'il n'y aura que 2 montures à Uhud. Les forces musulmanes se composèrent de 3 bataillons. Chaque bataillon avait son commandant. Il y avait Mousab ibn Umayr al Abdari, Usayd ibn Hudayr et Al Hubab ibn al Mundhir. Comment se déroula la bataille d'Uhud ? Pour le savoir vous pouvez consulter la suite ici : La bataille d'Uhud partie 2.

Partager