Evolution des moyens de transport pour le pèlerinage à La Mecque


Evolution des moyens de transport pour le pèlerinage à La Mecque

Accueil > Blog au coeur du hajj > Non classe > Evolution des moyens de transport pour le pèlerinage à La Mecque

evolution des moyens de transport pour le pèlerinage à La Mecque
  • 11/09/2020
  • Non classe

Les routes du hajj fut longtemps à pied, à dos de dromadaire ou à cheval ou encore en bateau poussé par le vent. Mais l'évolution des moyens de transport pour le pèlerinage à La Mecque change au 19ème siècle et par la suite au 20ème siècle.

 

Elle connaît en effet des révolutions remarquables accélérant le temps de parcours. Cette concurrence va donner un coup d'arrêt aux longues traditions des caravanes avec de nouvelles routes du pèlerinage de La Mecque au 20ème siècle. Les nouveaux moyens de transport sont le bateau à vapeur, le train, la voiture et enfin l'avion.

 

Le bateau à vapeur en partance pour La Mecque

 

La révolution industrielle au 19ème siècle apporte plusieurs progrès techniques. Parmi elle, il y a le bateau à voile qui est transformé pour être plus rapide. On obtient un navire à vapeur. De plus, les compagnies arrivent à construire des paquebots de grandes tailles. Cela permet de prendre des marchandises en plus grande nombre et surtout d'augmenter le nombre de passagers.

 

Le temps est drastiquement réduit pour relier le port de Djeddah porte d'entrée de La Mecque. Les pèlerins voyagent un peu plus sereinement même s'il reste dangereux comme tout voyage. Le risque zéro n'existe pas évidemment. Le canal de Suez qui ouvre en 1869 est un formidable moyen pour gagner encore plus de temps.

 

Le train

 

Les pèlerins utilisent le train pour relier des villes qui se rapprochent de l'Arabie. La ligne Berlin - Bagdad traverse l'Anatolie et relie aussi les autres chemins du Cham et de la Palestine. Il y a bien sûr la ligne Damas - Médine. Il reste à aller vers La Mecque. Le temps est précieux et les pèlerins bénéficient d'un trajet moins long. Certains pèlerins européens se rendent en train jusqu'à Istanbul. Puis ces pèlerins prennent la mer depuis la capitale ottomane.

 

Le plus important est la ligne Damas - Médine construite par les ottomans. Elle est mise en service en 1908 près 8 ans de travaux. Ce sont les autorités ottomanes qui le financent entièrement avec un levée de fonds par don dans tout l'empire. Le parcours fait plus de 1300 kilomètres. Le voyage fait 3 jours pour atteindre la ville du Prophète Mohamed saws. Après le démantèlement de l'empire ottoman, la partie sud de la ligne est à l'arrêt. Une tentative de rouvrir l'exploitation échoue à cause de la guerre des 6 jours. En Arabie, on peut voir les vestiges de la ligne. En revanche, en Jordanie et en Syrie  le train fonctionne encore.

 

La voiture

 

Les routes en automobile connaissent un essor au 20ème siècle. En 3 ou 4 jours, les pèlerins depuis Nadjaf en Irak atteignent Médine en voiture ou camion. Le tronçon est en partie celui du Darb Zoubayda. Les particuliers qui prennent leurs propres véhicules doivent respecter certaines exigences. Il faut qu'ils voyagent en convoi avec au moins 5 véhicules. Un chef de convoi est nécessaire ainsi que des guides. Des véhicules blindés apportent leur assistance aux convois automobiles jusqu'à la frontière irakienne. Puis ce sont les autorités saoudiennes qui prennent le relais.

 

L'avion comme moyen de transport pour le pèlerinage à La Mecque

 

Dans les années 1930, l'avion fait son apparition pour le voyage. Les avions étaient très limitées en terme de siège pas plus de 20. Donc cela était réservé à une certaine clientèle fortunée. La première ligne aérienne est le Caire - Djeddah. C'est la société Misr de Talaat Pacha qui en est le porteur du projet. Le développement du transport aérien se fait en parallèle des progrès techniques dans l'aviation. Les capacités plus grande et la rapidité en font des facteurs de succès.

 

Actuellement le transport aérien est le mode principal pour les pèlerins en vue d'accomplir le grand ou le petit pèlerinage à La Mecque. Avant les années 1950, le nombre de pèlerin était de 150 000. Dans les années 1970, le nombre atteint les 700 000 avec l'avion comme mode principal de transport.

 

De nos jours, on rassemble plus de 2 millions de croyants pour le hajj via le transport aérien. Il y a aussi d'autres fidèles qui viennent tout le long de l'année pour accomplir la omra, le petit pèlerinage.

 

Voici donc un petit aperçu de l'évolution des moyens de transport pour le pèlerinage à La Mecque !

 

Islavoyages travaillent avec les compagnies aériennes de renom comme Saoudia Airlines ou encore Turkish. Les vols sont des trajets directs généralement. Il peut avoir des escales pour certains de nos circuits. Pour cela il suffit de lire nos fiches produits qui les mentionnent ou nous le demander directement.

Partager