La bataille de Tabuk partie 2


La bataille de Tabuk partie 2

Accueil > Blog au coeur du hajj > Non classe > La bataille de Tabuk partie 2

bataille de Tabouk soldats sur une monture de dromadaire
  • 15/12/2021
  • Non classe

Alors que les Médinois avaient eu vent de l'expédition de l'armée byzantine avec ses alliés arabes, la décision de rencontrer cette armée a fait son chemin. Il fallait stopper net son avancée pour éviter la chute de l'Islam. C'est ainsi que le Prophète Mohamed saws demanda de se préparer au combat pour la bataille de Tabouk à la frontière de l’empire byzantin.

 

Les préparatifs pour la bataille de Tabuk

 

L'appel du Prophète fut exaucé. Les musulmans de Médine ont répondu à cet appel. Et en outre, d'autres contrées sont venues grossir les rangs de l'armée. Cependant certains ont trouvé des prétextes pour ne pas participer à cette confrontation. Ils étaient essentiellement des hypocrites. Il y avait 3 musulmans sincères qui ne rejoignirent pas le convoi.

 

Il fallait équiper les fantassins dont des montures. Malheureusement tous ne pouvaient pas s'offrir des montures et dépenser de leurs biens. Cela est rapporté dans le Coran aux versets 92 et 93 de la sourate Al Tawba (9). Il est dit :

"(Pas de reproche) non plus à ceux qui vinrent te trouver pour que tu leur fournisses une monture et à qui tu dis: « Je ne trouve pas de monture pour vous. » Ils retournèrent les yeux débordant de larmes, tristes de ne pas trouver de quoi dépenser. (92) Il n'y a de voie (de reproche à), vraiment, que contre ceux qui demandent d'être dispensés, alors qu’ils sont riches. Il leur plaît de demeurer avec celles qui sont restées à l'arrière. Et Allah a scellé leurs cœurs et ils ne savent pas."

 

En plus de demander à ses compagnons de dépenser dans le sentier de Dieu, le Prophète demanda de faire des aumônes. C'est ce qu'on bien comprit les musulmans en faisant preuve de générosité. Nous avons l'exemple d'Othman (qu'Allah l'agrée), qui n'hésita pas à offrir des centaines de montures, de l'or et de l'argent pour financer l'expédition. Les autres ne sont pas en reste et participent activement.

 

En partance pour Tabouk

 

Comme pour toute expédition, le Prophète nomma un chef en son absence pour veiller sur Médine. Ainsi 30 000 hommes convergeaient pour se rendre au lieu de la rencontre avec l'armée byzantine. Il s'agissait de la plus grande armée encore jamais réunie jusqu'à présent. Cependant, le manque d'équipement se faisait sentir. En effet, il est rapporté que des hommes se relayaient chacun leur tour pour monter sur un dromadaire. Il n'y avait aussi pas assez de provisions. Les hommes utilisaient les feuilles des arbres comme nourriture. Cela avait pour conséquence une enflure au niveau des lèvres. Des dromadaires étaient tués pour récupérer l'eau dans leurs estomacs. L'armée musulmane avait eu pour cela un surnom. Ce dernier était "l'armée de la détresse".

Les soldats demandèrent au Prophète de l'eau. Alors il invoqua Allah et il plut. En chemin, l'armée des croyants traversa non loin d'Al-Hijr. Il s'agit de la terre des Thamud. Mohamed saws a ordonné aux hommes de ne pas boire ni réaliser les woudou avec. Cela a été réservé finalement aux animaux. Pour boire, il a conseillé d'employer le puits utilisé autrefois par la chamelle du Prophète Salih. Le Prophète Mohamed saws a expliqué ce choix en disant :

"N'entrez pas dans les demeures de ceux qui ont été injustes envers eux-mêmes, de peur que ne s'abatte sur vous ce qui s'est abattu sur eux, mais si vous deviez quand même y entrer, alors que ce soit en pleurant".

 

Pour la réalisation de la salat, il y a eu les prières dites du voyageur. Il est possible en Islam de regrouper les prières lors d'un voyage. Alors les musulmans ont effectué ensemble la prière de dohr et d'asr. Puis ils ont regroupé la prière du maghreb et d'icha. Les musulmans continuèrent leur périple jusqu'à la cité de Tabuk.

La suite de cet article est à consulter dans la dernière partie : la bataille de Tabuk partie 3.

 

Partager