La route du Yémen


La route du Yémen

Accueil > Blog au coeur du hajj > Non classe > La route du Yémen

la route du Yémen pour le hajj omra à destination de La Mecque
  • 27/07/2020
  • Non classe

Le Yémen connaît 2 routes pour joindre La Mecque. En effet, la route du Yémen se fait par la côte et par voie terrestre.

 

La route du Yémen par la côte

 

Cette route emprunte la plaine côtière désertique de la Mer Rouge. Elle fait pratiquement toute la côte d'Arabie. Elle concerne l'Arabie saoudite et le Yémen. Cette plaine s'appelle Tihama.

 

Ce trajet porte aussi le nom de Mahajjet Sana'a. Cela signifie que cette route du pèlerinage traverse la ville de Sanaa au Yémen. Sur une carte, on voit bien que cette voie passe par des étendues orographiques dans une orientation nord-ouest. Par la côte, elle relie la voie d'Aden.

 

De La Mecque à Sanaa ou inversement, le voyageur passe par 12 cités où on peut faire une halte.  Ces cités étaient très dynamiques. Cela est vrai à l'époque du savant musulman

 

Abou Mohamed al Hasan ibn Ahmad ibn Ya'Qoub al-Hamdani. Ce scientifique était linguiste, historien, astronome à Sanaa. Il était également géographe. Il a ainsi décrit de façon précise les trajets terrestres du Yémen. On trouve notamment ces descriptions du sud du Yémen jusqu'à La Mecque. 

 

Plusieurs traces, vestiges ont été retrouvés sur le long de ces trajets terrestres. En effet, les recherches archéologiques ont permis de déterrer des anciens sites. On peut citer al-Serrin, Hila, Saha ou encore Yalamlam.

 

Parmi les objets trouvés sur ces fouilles, il y avaient des morceaux d'ustensiles en terre cuite, de la porcelaine ou encore des pièces de monnaie. Des vestiges ont été découverts comme des bâtiments de culte, civils ou royaux.

 

La voie terrestre du Yémen

 

La route qui passe à l'intérieur des terres est appelée la "voie haute". Elle a également pour nom la "route de  l'éléphant". Ce dernier surnom a pour origine la fameuse histoire d'Abraha. Il était un dirigeant chrétien du Yémen.

 

Il voulait concurrencer la Kaaba pour que les arabes abandonnent l’idolâtrie. Il décida de construire une grande église en secret. En phase de finalisation, les arabes ont vent de ce projet. Un groupe de jeunes se sentant humilier et restant attacher à la Kaaba s'en prend à l'église. Abraha riposte en lançant une campagne militaire contre La Mecque.

 

Il voulait s'en prendre directement à la Kaaba. Il lança son armée accompagnée d'éléphants. Elle est la cause de tellement de dégâts sur son chemin. Abraha s'empare des animaux de certains Mecquois dont ceux du grand-père de Mohamed saws, Abd al-Mouttalib.

 

Abraha donna audience à Abd al-Mouttalib chef des Qoraïschites. Ce dernier lui déclara cette célèbre phrase : « Je suis le propriétaire des camelins, et il faut que je fasse des démarches pour les recouvrer. Ce temple a un maître plus puissant que moi, qui, s’il veut le préserver de ton attaque, saura le protéger. »

 

Cette route de l'intérieur commence à Sanaa. Sadah est une ville étape du circuit qui se poursuit dans les chaînes de montagnes de l'Asir et du Hijaz. On passe ainsi par Ahad Rafeedah, Bicha, Tabala, Tourba, Qarn al-Manazil pour arriver à la destination finale La Mecque. Il y a 25 villes étapes via ce trajet terrestre. Des traces d'ouvrages de pavement et de nivellement ont été découvertes grâce à des recherches archéologiques. Il s'agit sans aucun doute de chemin favorisant la progression des caravanes. Ces fouilles ont révélé la présence d'ouvrages hydrauliques et des édifices de défense et non militaire. On peut citer les sites d'ar-Rakiba, Okaz, al-Qarara et bien d'autres.

Partager