Le projet al Baydha en Arabie Saoudite


Le projet al Baydha en Arabie Saoudite

Accueil > Blog au coeur du hajj > Non classe > Le projet al Baydha en Arabie Saoudite

Le projet al Baydha en Arabie Saoudite
  • 18/11/2020
  • Non classe

Dans une zone désertique, le projet al Baydha a vu le jour depuis plusieurs années au sud de La Mecque. Les premiers résultats sont encourageants. Mais quel est la nature de ce projet exactement ?

 

Présentation du projet al Baydha

 

Le projet al Baydha se déroule dans les zones rurales de l'ouest de l'Arabie saoudite. Il s'agit d'un programme de restauration des terres cultivables. Ce plan doit permettre de réduire la pauvreté et de préserver le patrimoine. Cet initiative s'appuie sur les principes de la permaculture et de l'hydrologie.

 

Situé à environ 50 kilomètres au sud de La Mecque, dans la province de La Mecque, al Baydha est un espace caractérisé par les colonnes rocheux et arides des montagnes du Hijaz. Les bédouins sont principalement les résidents de cette contrée.

 

Ce projet est lancé en 2009 à l'initiative de la Princesse Haifa Al Faisal. Elle a fait appel à l'Université de Harvard et l'Université de Stanford. Al Baydha a commencé à mettre en place des pratiques écologiques en 2010 sur le territoire.

 

L'idée est de créer une économie pour les habitants de la région qui soit socialement, culturellement, écologiquement et économiquement durable.

 

Objectif du projet al Baydha

 

L'objectif principal du projet est de créer une indépendance financière et sociale pour les habitants en les formant, en les éduquant et en les employant dans les activités d'infrastructure.

 

Le but environnemental est l'inversion de la désertification. Ceci est accompli en grande partie par la collecte des eaux de pluie, par l'emploi de terrasses rocheuses et de gabions (sorte de petits barrages), ainsi que par le captage des eaux de ruissellement dans les rigoles.

 

Ceux-ci soutiennent le reboisement d'arbres résistants à la sécheresse comme les palmiers dattiers. Un autre objectif du programme est de ralentir les crues soudaines dans les hautes terres et, au fil du temps, de les transformer en ruisseaux. À long terme, l'espoir est de métamorphoser la région en un écosystème de savane.

 

Pour atteindre ce résultat les acteurs du plan mobilisent différents moyens. Ces derniers sont la régénération naturelle assistée, le pâturage de conservation et les effets de l'évapotranspiration et du recyclage de l'humidité atmosphérique.

 

En 2016, le projet al Baydha a reçu une mention élogieuse du prince Khaled Al Faisal. Cette mention honore le travail novateur entrepris par les habitants d'al Baydha en tant que modèle d'excellence nationale.

Où en est le programme ?

 

Un programme similaire, supervisé par le permaculteur Geoff Lawton (qui a conseillé la conception d'al Baydha), est une réussite. Au sud de la Jordanie, dans le fameux Wadi Rum il y a en effet un même projet qui a pu donné de bons résultats.

 

Dans un documentaire de 2020 sur le projet al Baydha, Neal Spackman a qualifié le projet de « témoignage du potentiel des agricultures régénératrices et d'un modèle pour le reboisement de millions de paysages désertiques dans la péninsule arabique et au-delà ».  Si vous voulez voir la vidéo est ici. On finit par quelques paroles du Prophète Mohamed saws.  Selon Abou Hourayra (que Dieu l'agrée), l'Envoyé de Dieu (saws) a dit : « L'Heure Suprême n'aura pas lieu avant que l'argent ne soit abondant et débordant, que l'homme, voulant s'acquitter de l'aumône légale, ne trouve personne pour l'accepter;  et que le territoire des Arabes ne se transforme en vergers où coulent les rivières ».

Partager