Les routes du hajj


Les routes du hajj

Accueil > Blog au coeur du hajj > Hajj > Les routes du hajj

les routes du hajj pour se rendre à La Mecque avec les caravanes
  • 04/09/2020
  • Hajj

Depuis bien avant la renaissance de l'islam au 6ème siècle, les routes du hajj durant le Moyen-Age, étaient employées pour relier La Mecque. En effet, ces routes étaient connues en antiquité. Les caravanes étaient le moyen pour commercer avec d'autres peuples.

 

Cela permettait les échanges entre les régions de l'océan Indien et la Méditerranée au coeur de zones de grandes influences. De plus, les commerçants profitaient de la grande foire marchande à La Mecque durant le pèlerinage des polythéistes.

 

Avec le renouveau de l'islam avec le Prophète Mohamed saws, La Mecque prend une nouvelle dimension. Les ouvertures de nouveaux territoires à l'islam entrainent une affluence comme jamais auparavant. Les richesses s'accumulent et attisent les convoitises. Ainsi, les califes prennent au sérieux la sécurité des routes pour les voyageurs et les pèlerins. C'est pourquoi des investissements sont lancés sur plusieurs chemins menant à La Mecque.

 

La route de Koufa ou le darb Zoubayda

 

Pour communiquer au mieux à travers tout l'empire musulman il a été instauré un maillage de poste. Des bornes sont installées qui permettent de connaître les distances. Des fouilles ont permis d'en retrouver le long de la route de Koufa ou le darb Zubayda. Ce nom Zoubayda correspond à l'épouse du calife abbasside de Bagdad al-Rachid Haroun.

 

Elle a participé avec ses propres deniers à l'édification d'ouvrages pratiques pour les voyageurs le long de la route qui porte son nom. Parmi ces ouvrages, il y a des retenues d'eau indispensable à la vie surtout dans le désert. Il y a d'ailleurs une fontaine à La Mecque qui porte également son nom Ayn Zoubayda. Cette route était sûre pour les voyageurs.

 

Malheureusement au fil du temps ce chemin de 1300 kilomètres ne fut plus emprunté. Il y a plusieurs facteurs explicatifs dont la principale est la perte d'influence des Abbassides et Bagdad n'est plus la capitale du califat.

 

De plus, il y a eu une interruption du pèlerinage à La Mecque durant 10 ans. La Mecque fut attaqué par les Qarmates et la Pierre noire fut volée.

 

Cham et Yémen

 

Les caravanes du Cham partaient de Damas avec des pèlerins de divers horizons. Parmi eux il y avait des gens du Cham, de l'Anatolie, de zones plus à l'est partant sur les routes du hajj.

 

Cela était très bénéfique pour la ville de Damas notamment le quartier de Midan. Au sud de Damas à une dizaine de kilomètres se trouve un village portant le nom de Kiswa. Oui cette dernière vous rappelle quelque chose ?!

 

La cité Kiswa a donné le nom à l'étoffe embellie par des motifs symbolisant le calife et couvrant la Kaaba. Le convoi pour La Mecque depuis Damas avait une vingtaine de stations étapes. Ce convoi de voyageur passait par le krak de Kerak et la ville du Prophète Mohamed saws Médine.

 

Au Yémen, les voyageurs venaient non seulement de la péninsule Arabique méridionale mais aussi d'Afrique. Pour le continent africain c'était essentiellement des pèlerins venant de la Corne de l'Afrique. Certains arrivaient au bout d'un mois en passant par la zone côtière désertique de la Tihama.

 

D'autres faisaient un voyage moins long en passant par Sanaa à l'intérieur des terres.

 

La route par l'Egypte

 

C'est la route la plus considérable par le nombre de voyageurs. Plusieurs pèlerins venant de régions d'Afrique se regroupaient au Caire. Mais il y avait aussi l'Europe avec l'Andalousie. L'Afrique du Nord et subsaharienne étaient les 2 régions amenant le plus grand nombre de pèlerins. Ce fut le cas de l'empire du Mali comme avec Kanga Moussa.

 

Le Caire bénéficiait largement de ces voyages. Cela dynamisait la vie économique de la ville égyptienne. Mais le revers de la médaille était les grandes difficultés à loger tout ce monde avec des répercussions sur la ville et les plus vulnérables. Le trajet traversait al-Qoulzoum, la baie de Suez. Puis le parcours continuait par le Sinaï pour joindre une autre caravane venant de la Palestine plus précisément de Gaza. Ils se rencontraient à Aqaba pour repartir sur le littoral de la mer Rouge.

 

Les pèlerins ont parcouru environ 500 kilomètres. Ils leur restent plus de 1000 kilomètres à parcourir pour relier La Mecque. Il fallait plus d'un mois de marche entre les villes du Caire et La Mecque.  Il y aura une déviation car Aqaba sera tenu par les croisés empêchant les musulmans d'y passer. Ils iront plus au sud en longeant le Nil pour traverser la mer Rouge en bateau.

 

Voici les principales routes du hajj qui ont vu des choses incroyables. Nous avons des témoignages qui l'attestent. A vous d'écrire le vôtre avec nous Islavoyages agence agréée hajj et omra.

Partager